• facebook-square

La précarité à Chelles

Un contexte sociale qui se dégrade

Le nombre de personnes vivant en France sous le seuil de pauvreté augmente . La précarité s’étend, le nombre de sans-emploi s’amplifie et touche dramatiquement les jeunes. Ce chômage se cumule avec le manque de logements. En conséquence beaucoup se retrouvent avec le seul RSA et parfois à la rue. Les familles monoparentales sont les plus touchées par la précarité.

 

CCAF

Dans nos villes des signes ne trompent pas : augmentation de la mendicité, des personnes recherchent dans les poubelles, flux à l’accueil et à la domiciliation…Notre secteur compte aussi plusieurs hôtels loués pour des personnes à la rue à Paris placées là par le Samu social. Cette année encore des Roms ont été expulsés et des jeunes nous ont sollicités pour les accueillir.La précarité ce n’est pas seulement être privé de toit, mais aussi de revenus et donc de possibilité de consommation.

Les difficultés des personnes que nous accueillons dans nos services nous amènent à nous intéresser aux champs sociaux suivants : La grande pauvreté, l’hébergement et le logement, la santé, l’emploi, la formation, la politique sociale, l’organisation des collectivités locales et des services sociaux, le Plan local de l’habitat (PLH), la vie associative… Autant de domaines pour lesquels il nous faut continuer d’acquérir des compétences pour agir efficacement.C’est aussi les contraintes quotidiennes : se laver à un endroit, aller manger à un autre, dormir dans un lieu différent chaque soir. Les sans abri marchent beaucoup entre ces lieux.